Accueil Lisez notre blog Mars 2021 Comptoirs d’information fiscale : les banques alimentaires établissent des partenariats pour aider l

Comptoirs d’information fiscale : les banques alimentaires établissent des partenariats pour aider l

Comptoirs d’information fiscale : les banques alimentaires établissent des partenariats pour aider les clients
Saviez-vous que la production des déclarations de revenus peut réduire la pauvreté? Lorsque les Canadiens remplissent leurs déclarations de revenus, des mesures fiscales fédérales et provinciales leur sont offertes, comme les crédits pour la TPS/TVH et les prestations pour enfants, ce qui peut augmenter considérablement leurs revenus. Ces mesures sont particulièrement avantageuses pour les prestataires de l’aide sociale provinciale. L’an dernier, Banques alimentaires Canada (BAC) a publié un billet de blogue qui explique l’importance de la production automatique de déclarations de revenus (insérer le lien). Or, malheureusement, pour diverses raisons, de nombreuses populations mal desservies ne produisent pas de déclaration de revenus, ce qui signifie qu’elles passent à côté des avantages fiscaux dont elles pourraient bénéficier.
 
Des banques alimentaires de partout au Canada ont constaté l’importance de la production des déclarations de revenus pour pouvoir accéder au soutien gouvernemental, raison pour laquelle elles offrent un comptoir d’information fiscale. La Saskatoon Food Bank and Learning Centre (SFBLC), par exemple, offre un comptoir sans frais depuis 2015. Ce programme gratuit est offert à tous les membres de la communauté.
 
Nous avons parlé à Adeola Alawonde, coordonnatrice du Programme communautaire des bénévoles en matière d’impôt (PCBMI) du Saskatoon Food Bank and Learning Centre. « Le programme, entièrement géré par des bénévoles, est offert aux nouveaux arrivants, aux personnes à faible revenu, aux aînés et aux étudiants. Le PCBMI est mené en collaboration avec l’Agence du revenu du Canada, qui travaille avec des organismes communautaires locaux, et avec KPMG au Canada, qui s’occupe de la technologie et des logiciels. Depuis les débuts du programme, en 2015, la Saskatoon Food Bank a été en mesure de réinjecter des millions de dollars dans la communauté ».
 
Lorsque la pandémie a frappé, les banques alimentaires ont dû s’adapter. Alors que tous les établissements devaient fermer leurs portes, la Saskatoon Food Bank est devenue virtuelle.
 
«  Nous avons dû fermer notre comptoir d’information fiscale sur place, et maintenant, nous faisons tout par téléphone », ajoute Adeola. La transition n’a pas été facile. « Il est beaucoup plus facile d’aider les gens en personne qu’au téléphone, mais nous nous sommes adaptés. La pandémie a compliqué les choses. Auparavant, nous avions 50 bénévoles, et maintenant, à cause du confinement, il nous en reste que 14. Par contre, tout le monde a le sourire aux lèvres et tous les bénévoles font preuve d’un grand dévouement », ajoute Adeola.
 
Malgré les défis à relever, la banque alimentaire espère continuer d’aider toujours plus de personnes en collaborant avec KPMG qui, en plus de financer Banques alimentaires Canada, a travaillé en étroite collaboration avec l’organisme pour améliorer les technologies et les processus du comptoir. 
 
« L’ARC fournit des ordinateurs portables, ce qui a été très utile et l’est encore. KPMG nous a aidés avec les logiciels automatisés. Pour la saison des impôts 2019-2020, le SFBLC a pu produire plus de 2 500 déclarations de revenus pour 3 243 membres de la communauté, ce qui a rapporté 9 879 011 $ en crédits et avantages fiscaux, comme des remboursements, le crédit pour la TPS, l’Allocation canadienne pour enfants et le crédit pour la taxe aux résidents à faible revenu de la Saskatchewan. »
 
Le soutien offert par le Saskatoon Food Bank and Learning Centre fait parler. Ce qui fait plaisir à Adeola, ce sont toutes les bonnes choses qu’elle entend à propos de son travail et de celui des bénévoles.
 
« Parfois, des personnes nous appellent simplement pour nous dire combien elles sont reconnaissantes et à quel point nous les aidons. Les clients sont toujours très reconnaissants. »