Accueil Lisez notre blog Octobre 2017 Faites-en un plat - beaucoup plus qu’un programme de récolte pour les jeunes

Faites-en un plat - beaucoup plus qu’un programme de récolte pour les jeunes

Faites-en un plat - beaucoup plus qu’un programme de récolte pour les jeunes
Billet d’invité(e) par Barb Stewart of The Salvation Army - Penticton.


La première fois que l’équipe de jeunes bénévoles de Fraîcheur de la ferme ont pris place à bord de l’autobus de l’Armée du Salut de Penticton, en 2017, c’était pour se rendre à la Summerland Strawberry Farm afin de ramasser ce qu’il y restait de fraises à la fin de la saison d’autocueillette et de les ramener à la banque alimentaire. Je me souviens très bien des chuchotements entendus dans le champ. Une jeune fille a dit à sa sœur : « Je viens d’en goûter une; c’est donc cela le vrai goût des fraises? » Un garçon de 14 ans, les yeux écarquillés et la bouche toute grande ouverte de surprise : « Je ne peux y croire : c’est la meilleure fraise que j’aie mangée de ma vie! »


Imaginez la réaction des gens lorsqu’on leur a offert ces fraises à la banque alimentaire le lendemain! Ils ont eu droit à des produits locaux de la plus grande fraîcheur. Et c’était bien mérité.

Ils étaient tellement reconnaissants! Nous disons toujours à nos clients des choses comme : « Vous savez, de jeunes bénévoles ont cueilli ce fruit pour nous » ou « Saviez vous que de jeunes bénévoles ont aidé à cultiver le jardin où ces épinards ont poussé? »

Faites-en un plat est devenu beaucoup plus qu’un programme de récolte pour les jeunes. Il offre aux enfants et aux petits enfants de nos clients une expérience éducative et alimentaire inoubliable.


La subvention a permis de payer un membre du personnel pour former ces bénévoles et coordonner leur travail. Généralement, ces mentors sont des femmes et des hommes retraités de 50 à 75 ans qui ont beaucoup de temps libre et constituent une mine de connaissances sur le sujet. Ils encadrent patiemment les jeunes (dans les champs, dans la cuisine communautaire, dans l’autobus, dans les jardins communautaires) et leur apprennent comment les plantes sont cultivées, comment manipuler les produits agricoles, comment les nettoyer, comment les entreposer, comment les conserver et comment les cuisiner.

C’est là une belle façon de commencer la saison des récoltes! De plus, l’expérience est renouvelée tout au long de l’été avec la récolte des cerises, des abricots, des courgettes, des carottes, des betteraves, de l’ail, des pêches, du chou vert frisé, des épinards, des tomates, des poivrons, des courges, etc.


L’une des devises de l’Armée du Salut est « donner de l’espoir aujourd’hui ». En plus d’essayer de répondre aux besoins alimentaires urgents de ses clients, l’Armée du Salut de Penticton souhaite que les jeunes grandissent en santé grâce à une meilleure sécurité alimentaire. Merci à Banques alimentaires Canada et à Unilever de donner de l’espoir aux générations futures.

Cordialement,
Barb Stewart

Faites-en un plat  est fièrement soutenu par:

À ne pas manquez!

Faits saillants

tin can

62 %

des denrées distribuées par les banques alimentaires ne sont pas périssables (par exemple:de la sauce pour pâtes alimentaires, des céréales, du riz, du jus de longue conservation ainsi que des soupes, des fruits et des légumes en conserve)