Accueil Lisez notre blog mars 2017 Le budget fédéral comprend des mesures à long terme pour aider les Canadiens vivant dans la pauvreté

Le budget fédéral comprend des mesures à long terme pour aider les Canadiens vivant dans la pauvreté

Le budget fédéral comprend des mesures à long terme pour aider les Canadiens vivant dans la pauvreté

Réaction de Banques alimentaires Canada vis-à-vis du budget fédéral de 2017

C’est avec plaisir que Banques alimentaires Canada constate que le gouvernement fédéral a pris des engagements concrets à long terme dans son budget fédéral de cette semaine pour venir en aide aux personnes à faible revenu. Ces engagements constituent une étape importante en vue de faire une différence dans la vie des personnes vivant dans la pauvreté, souffrant d’insécurité alimentaire et ayant besoin des banques alimentaires pour joindre les deux bouts.

Le budget fédéral de 2017 comprend les mesures dont il est question ci-dessous.

  • La somme de 11,2 milliards de dollars sera investie sur une période de 11 ans dans le cadre de la nouvelle Stratégie nationale sur le logement en vue d’augmenter la quantité de logements abordables. Cela comprend la somme de cinq milliards de dollars qui sera consacrée au fonds national pour le logement, et ce, dans le but de surmonter l’enjeu critique du logement (comme du soutien pour les logements sociaux) et du financement ciblé pour les Canadiens autochtones qui ne vivent pas dans une réserve.
  • La somme de sept milliards de dollars injectée sur une période de dix ans, à compter de 2018‑2019 afin de rehausser le nombre de places abordables en garderies, en collaboration avec les provinces et les territoires grâce à la mise en œuvre d’un cadre de référence national sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants.
  • La somme de 900 millions de dollars sur une période de six ans, à compter de 2017-2018, pour que les Canadiens sans emploi ou les Canadiens sous-employés qui n’ont pas droit aux occasions de formation financées par l’assurance-emploi (AE) puissent faire l’acquisition de compétences.

Il s’agit là d’investissements d’envergure qui sont le reflet des recommandations faites par Banques alimentaires Canada depuis des années. Compte tenu de la nature à long terme de ces investissements, il faudra un certain temps avant que ces changements aient des incidences directes sur la vie des Canadiens qui éprouvent des difficultés. Même si ces améliorations ne se feront sentir qu’à longue échéance, nous croyons qu’elles représentent des étapes nécessaires qui permettront de s’attaquer aux causes fondamentales de la pauvreté au Canada.

En attendant que ces changements se concrétisent, il est encore plus important que Banques alimentaires Canada continue de travailler avec le gouvernement fédéral pour élaborer et mettre en œuvre sa nouvelle Stratégie de réduction de la pauvreté d’ici la fin de l’année pour que les personnes dans le besoin puissent bénéficier de l’aide dont elles ont besoin maintenant, car personne ne devrait souffrir de la faim dans un pays aussi prospère que le Canada.

À ne pas manquez!

Faits saillants

apple

38 %

des denrées distribuées par les banques alimentaires canadiennes sont fraîches (par exemple : du lait, des œufs, des fruits et des légumes frais ou congelés, du pain)